|
|
|
|

Ihr Browser unterstützt das CANVAS-Element leider nicht!

Stop Aging Start Living
Action de Noël –10% | www.pharmatrans.com
Dépression &
												HumeurCerveau & MémoireSystème immunitaire,
												protection cellulaire &
												AntioxydantsDouleurs & Inflammations

Kava Kava

Kava Kava

Lutte contre la peur, le stress et les douleurs grâce à la vertu curative du poivre enivrant du Pacifique.

Bases

Les extraits du kava kava gagnés à partir des feuilles du Piper methysticum sont utilisés depuis des millénaires par les peuples de la Polynésie pour apaiser les nerfs, pour retrouver un sommeil profond mais aussi pour combattre la fatigue. De plus, ils sont employés pour le traitement d’infections urinaires, de troubles rheumatoïdes, d’asthme et pour lutter contre les douleurs. Employée topiquement, la feuille peut aussi être utilisée pour la thérapie des maux de tête.

Jusqu’à présent, le kava kava est très peu connu chez nous. La plante est pourtant analysée scientifiquement depuis plus de 120 années déjà et compte parmi les plantes les mieux étudiées et testées dans le règne végétal (il est intéressant de noter que la valériane qui est beaucoup mieux connue est l’une des plantes les moins étudiées.)

Les extraits du kava kava semblent pourtant être en mesure de rémedier à l’un des plus grands problèmes de santé du monde occidental: les états d’anxiété et les troubles dépressifs. Le kava kava est aussi supposé améliorer la performance et augmenter même le désir sexuel. Le kava kava se révèle être la plante médicinale du nouveau millénaire et constitue une véritable alternative aux anxiolytiques conventionnels (médicaments combattant l’anxiété) et aux médicaments psychotropes.

C’est depuis au moins 3000 ans que le kava kava joue un rôle culturel important en tant que «boisson nationale» des Polynésiens et Mélanésiens. Les chefs de tribu et les hommes nobles préparaient la boisson pour des cérémonies religieuses et politiques importantes et presque chaque tribu avait ses propres rituels pour l’emploi du kava kava.

Vers le haut Vers le haut

Effets

Le kava kava pousse dans les îles du Pacifique du Sud et a été décrit pour la première fois par Johann Georg Forster, un compagnon de James Cook, lors de son deuxième tour du monde. En 1777, le biologiste Forster a donné le nom latin «Piper methysticum» à la plante, ce qui signifie poivre enivrant. Forster avait étudié les cérémonies des indigènes et décrit la plante comme étant un stupéfiant. Pourtant, cet effet n’a pas pu être démontré jusqu’à présent.

Piper methysticum pousse de préférence dans une hauteur de 300 mètres au-dessus du niveau de la mer et est présent dans toute la région du Pacifique du Sud, on connaît environ 72 espèces différentes. Une plante de kava adulte a l’aspect d’une composition aléatoire de tiges ligneuses qui semblent être rattachées au-dessus du sol. Les différentes espèces peuvent aussi avoir de différents effets qui sont fonction de leurs ingrédients chimiques. Kava kava est le nom de la plante mais aussi de la boisson qui est obtenue à partir de la racine de l’arbuste.

Les pyrones qui comptent parmi les nombreuses substances chimiques isolées jusqu’à présent de la plante de kava, semblent être responsables de l’effet anxiolytique et relaxant sur les muscles pour lequel la plante est principalement connue et employée. Ces substances actives sont seulement contenues dans la partie liposoluble de la racine de kava. A des buts de recherche et médicaux la racine est traitée aux solvants organiques afin de pouvoir extraire les substances actives. Dans ce processus un extrait est obtenu qui est standardisé à 70 % de lactones de kava (ou pyrones).

Vers le haut Vers le haut

Indications

Etats d’anxiété: Dans la médecine moderne le traitement d’états d’anxiété par le kava kava est le mieux examiné et documenté jusqu’à présent. Selon des études en double insu, les pyrones de kava semblent stimuler les récepteurs de GABA dans le système nerveux central ce qui est important pour l’effet anxiolytique et relaxant. Aussi les benzodiazépines comme le valium qui appartiennent aux anxiolytiques les plus répandus s’attaquent à ces récepteurs. De plus, les pyrones de kava inhibent sans doute aussi les enzymes MAO-B ce qui entraîne également un effet positif et rassérénant. Des études contrôlées avec le kava kava ont en tout cas montré une réduction nette des sentiments d’anxiété non seulement dans des essais de courte durée mais aussi de longue durée (24 semaines).

Le grand désavantage des médicaments psychotropes est qu’ils peuvent souvent avoir une influence négative sur les capacités cognitives et de concentration ainsi que sur l’aptitude à conduire. En outre, il y a le risque de troubles de la mémoire. Pourtant, le kava kava semble même influencer positivement ces dites capacités cognitives comme on l’a pu montrer dans des essais cliniques.

Douleurs: La kavaïne, l’une des plus importantes pyrones du kava kava, semble freiner l’activité cellulaire électrique dans le système nerveux ce qui entraîne un effet relaxant sur les muscles et peut influencer positivement la tendance aux spasmes et les douleurs.

Les guérisseurs de la Polynésie utilisaient la racine de kava souvent aussi pour soulager les douleurs. On a pu démontrer cela dans une étude d’expérimentation animale qui a montré que le kava kava contient des subs­tances analgésiques à action rapide mais aussi de longue durée.

Système immunitaire: La kavaïne a aussi des propriétés anti-inflammatoires. A ce sujet il existe surtout des données scientifiques relatives à l’inhibition de la sécrétion de substances inflammatoires en cas de maladies cardiovasculaires et après des attaques d’apoplexie.

Stress: Lors de plusieurs essais cliniques, l’administration de kava kava a entraîné un «état plus détendu» chez les sujets testés, un sentiment de bien-être général, une envie de contact accrue et en même temps une faculté de compréhension et de mémoire accrue. C’est aussi en raison de ces propriétés que le kava kava est employé depuis des décennies déjà dans la région du Pacifique du Sud.

Vers le haut Vers le haut

Composition

Une gélule contient 50 mg de kava kava de qualité pharmaceutique. Autres ingrédients: farine de riz, stéarate de magnésium, gélatine

Vers le haut Vers le haut

Posologie

En général, prendre 1 gélule 1 – 3 fois par jour après les repas avec assez d’eau.

Vers le haut Vers le haut

Effets indésirables, contre-indications

Le kava kava ne doit être utilisé pour le traitement d’états d’anxiété qu’après consultation du médecin traitant, car, en raison de sa grande efficacité, il peut aussi avoir des effets indésirables. Ainsi les surdosages peuvent provoquer des spasmes musculaires et des troubles mentaux.

De plus, la prudence s’impose en cas de la consommation simultanée d’alcool ainsi que de toutes autres substances agissant sur le système nerveux central: Selon les résultats obtenus dans l’expérimentation animale, les effets peuvent être renforcés et un surdosage peut en résulter.

Le kava kava ne doit pas être pris par des patients souffrant de la maladie de Parkinson et non plus en cas de la prise régulière de benzodiazépines. Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes.

Vers le haut Vers le haut

Remarques

En cas de la prise immodérée (plus de 310 g par semaine) la dermopathie du kava peut survenir. Il s’agit là d’une éruption cutanée écailleuse qui disparaît après l’arrêt du traitement. En cas de la prise de très longue durée, la peau et les cheveux peuvent parfois jaunir, un phénomène qui disparaît également très vite après l’arrêt de la prise de kava kava. Garder hors de la portée des enfants dans un lieu frais et sec.

Ce produit est disponible dans les pharmacies ou à travers de l'entreprise Commandez ce produit maintenant chez PharmatransPharmatrans.

Vous trouverez ici l'information relative aux prix et aux tailles de nos produits.

Vers le haut Vers le haut

Fabricant:

VitaBasix® by LHP Inc.,
france@vitabasix.com

Sous réserve de modifications et de fautes d’impression.
Version Juillet 2011

Remarques importantes:
Nos produits sont fabriqués selon le standard des bonnes pratiques de fabrication. La qualité, la pureté et la concentration sont régulièrement contrôlées par des laboratoires indépendants compétents, conformément aux directives de la FDA (Food and Drug Administration, États-Unis).

Nos produits sont conçus en tant que mesure préventive et pour l’amélioration du bien-être général. Pour une utilisation curative, nous vous recommandons expressément de consulter d’abord votre médecin.