Ferrochron®

Ferrochron® est un complément alimentaire chronobiologique qui combine trois sels de fer différents dans un comprimé multi-couches, pour un apport contrôlé avec une meilleure tolérabilité par rapport aux préparations à base de fer constituées ­uniquement de sulfate de fer. Ferrochron® a été développé pour prévenir les carences en fer chez les enfants, les femmes enceintes et la population en général.

N° de produit
Description du produit
Contenu / Quantité
Prix
 
LHP92301
Ferrochron®
30comp
€ 25,95
 
LHP92303
Ferrochron®
3x30comp
€ 62,30
 
LHP92301 Ferrochron®
30comp € 25,95
&nbbsp;
LHP92303 Ferrochron®
3x30comp € 62,30
&nbbsp;

Ce produit est disponible à travers de l'entreprise Commandez ce produit maintenant chez Chronobrands Chronobrands.

  • Les comprimés multi-niveaux favorisent un bon équilibre en fer
  • Apporte de multiples sels de fer pour une biodisponibilité optimale
  • Absorption rapide et tolérabilité maximale
  • Aucun des effets secondaires indésirables du sulfate de fer pur
  • Contribue au développement des performances, à la santé du système immunitaire et au bien-être général

Le fer est un micro-élément essentiel qui joue un rôle dans de nombreux processus métaboliques, notamment ceux qui sont associés au transport de l’oxygène et à la régulation de la croissance des cellules et de la différenciation. En fait, le fer est présent dans plus de 100 processus métaboliques. Comme l’organisme ne peut pas produire de fer, il doit le trouver dans les aliments.

La carence en fer est la carence en nutriments la plus courante dans le monde. La carence en fer se développe progressivement ; elle commence par un bilan ferrique négatif lorsque l’apport alimentaire ne suffit pas à satisfaire les besoins quotidiens de l’organisme.

En cas de carence en fer, l’apport d’oxygène aux cellules est réduit, ce qui peut entraîner une diminution des performances physiques accompagnée de fatigue et d’un affaiblissement du système immunitaire. D’autres signes typiques de carence en fer sont la pâleur, la peau sèche, les ongles cassants et une tendance à la surcharge pondérale.

Les groupes à haut risque sont les femmes en général, les enfants et les femmes enceintes ; on estime que 22 % des femmes dans les pays industrialisés sont touchées. Jusqu’à 47 % des enfants d’âge scolaire dans le monde développent également une forme d’anémie, parmi lesquels 25 % souffrent d’anémie ferriprive, le type de carence en fer le plus grave.

Le fer, ou plus précisément le sel de fer, peut exister sous deux formes : le fer héminique et le fer non héminique. Le premier est dérivé de l’hémoglobine et se trouve dans les aliments d’origine animale. Le second se trouve dans les produits végétaux, et est la forme contenue dans presque tous les compléments alimentaires ou aliments enrichis. Malheureusement, le fer non-héminique est souvent plus difficile à absorber par l’organisme.

Il existe une multitude de facteurs qui influencent l’absorption du fer non héminique par l’organisme ; par exemple, de nombreux aliments et boissons contiennent des ingrédients qui interfèrent avec l’absorption du fer. Il est donc toujours préférable de prendre des suppléments de fer entre les repas. Certaines maladies et certains médicaments peuvent également inhiber l’absorption du fer. En outre, différents sels de fer sont plus facilement absorbés dans différentes parties du tractus gastro-intestinal.

Contrairement aux compléments alimentaires classiques qui ne contiennent généralement qu’un seul sel de fer – en général le sulfate de fer –, Ferrochron® est une formule unique qui remplace en grande partie le sulfate de fer par d’autres sels de fer plus tolérables et biodisponibles. En utilisant une technologie à triple couche, les trois sels de fer de Ferrochron® sont libérés dans différentes sections du tractus gastro-intestinal. Cela permet de maximiser les avantages de chaque sel de fer tout en réduisant les effets secondaires et en augmentant considérablement la biodisponibilité.

La composition des comprimés de Ferrochron® est la suivante :

  • Une première couche externe libère immédiatement un tiers du fer dans le tube digestif supérieur, en commençant par l’estomac. Cette couche contient du bisglycinate de fer pour garantir une assimilation initiale et rapide dans le tube digestif supérieur tout en assurant une tolérance maximale ; ce sont des propriétés qui ont été confirmées par diverses études.
  • Après un court délai, une couche intermédiaire libère un tiers du fer sous forme de sulfate de fer. Cela se produit environ une à deux heures après la prise du comprimé, alors que celui-ci est acheminé à travers le duodénum. À ce stade, la vitamine C est également libérée pour augmenter encore la biodisponibilité de ce sel de fer dans cette partie de l’intestin. L’ajout de vitamine C contribue également à minimiser les effets secondaires qui peuvent survenir en cas de fortes doses de sulfate de fer.
  • Une troisième couche, à retardement prolongé, ne commence à libérer son fer que deux à quatre heures après l’ingestion du comprimé, lorsque celui-ci passe dans l’intestin grêle (du jéjunum à l’iléon). Cette couche contient du pyrophosphate de fer microencapsulé, hautement biodisponible et recouvert de lécithine. Cela garantit une absorption maximale du tiers restant du fer lors de son passage dans cette partie du tube digestif.

En combinant trois sels de fer, la quantité de sulfate de fer dans Ferrochron® est réduite à un minimum absolu, ce qui maximise la tolérabilité tout en assurant une biodisponibilité élevée de l’ensemble du contenu en fer.

Il existe certains groupes de personnes pour lesquels la carence en fer est plus fréquente et qui pourraient particulièrement bénéficier d’une supplémentation en fer; par exemple, les femmes qui ont des menstruations abondantes. Les femmes enceintes et allaitantes ont également tendance à souffrir d’une carence en fer. Près de 18 % des femmes enceintes aux États-Unis souffrent d’anémie ferriprive ; les conséquences sont souvent des naissances prématurées ou un poids insuffisant à la naissance. C’est pourquoi une supplémentation est recommandée pendant la grossesse, car il est difficile de satisfaire les besoins en fer de l’organisme par le seul biais de l’alimentation. Les autres groupes à risque sont les femmes qui suivent des traitements de fertilité, et les enfants et adolescents dont les besoins en fer sont plus élevés pendant leur période de croissance. Les hommes et les femmes qui souffrent de la maladie de Crohn, d’une maladie inflammatoire de l’intestin ou d’une maladie cœliaque, les patients dialysés, les sportifs de l’extrême et les végétariens sont également des groupes à risque connus.

Afin de réduire le risque de carence progressive en fer chez les personnes en bonne santé, la dose quotidienne recommandée de fer alimentaire est d’environ 11 mg pour les nourrissons entre sept et douze mois, 7 mg pour les enfants entre un et trois ans, 8 – 11 mg pour les enfants de 4 ans et plus, 8 mg pour les hommes, 15 – 18 mg pour les femmes adultes en âge de procréer et au moins 27 mg pour les femmes enceintes. Si ces quantités ne sont pas acquises chaque jour ou si de grandes quantités sont excrétées chaque jour, une carence en fer ou une anémie se développera tôt ou tard. Dans ces cas, des doses supplémentaires plus élevées sont recommandées.

Les adultes présentant une carence en fer confirmée ou suspectée doivent prendre au moins 30 à 60 mg de fer par jour en plus de leur alimentation normale, ou même des doses plus élevées dans les cas graves. Cette supplémentation doit se poursuivre jusqu’à ce que les taux d’hémoglobine ou de ferritine, tous deux mesurables dans le sang, soient revenus à la normale. Idéalement, en prenant un supplément conçu chronobiologiquement, les niveaux peuvent être rétablis après environ 12 à 16 semaines. Les personnes dont le régime alimentaire est pauvre en fer (par exemple les végétaliens) ou dont les besoins en fer sont en permanence plus élevés (par exemple les femmes ayant des saignements menstruels abondants, les sportifs de haut niveau ou les personnes souffrant de troubles gastro-intestinaux) ont souvent besoin de périodes de supplémentation plus longues.

Un comprimé de Ferrochron® contient :
dose journalière
Fer composé de : 10 mg de fer à libération immédiate (sous forme de bisglycinate, libéré dans l’estomac) 10 mg de fer à libération légèrement retardée (sous forme de sulfate dans le duodénum, libéré après 1 à 2 heures) 10 mg de fer à libération très retardée (sous forme de pyrophosphate microencapsulé dans le jéjunum et l’iléon, libéré après 2 à 4 heures)
30 mg
Vitamine C (libéré dans le duodénum, après 1 à 2 heures)
70 mg

de qualité pharmaceutique. Autres ingrédients: cellulose microcristalline (comprenant hydroxypropylméthylcellulose et sodium carboxyméthylcellulose), phosphate dicalcique, SiO2.

En général, prendre 1 comprimé (fer élémentaire) par jour 120 – 30 minutes avant le repas du soir. En cas de carence en fer aiguë ou de grossesse, la dose peut être augmentée à 2 comprimés par jour.

Les enfants de plus de 6 ans peuvent prendre un comprimé par jour sur avis médical. Prendre les comprimés avec assez d’eau (pas avec du lait, du café, de l’alcool ou du jus de fruit).

Les compléments alimentaires ne remplacent pas une alimentation équilibrée et variée et une bonne hygiène de vien. L'apport quotidien recommandé ne doit pas être dépassé. Les personnes sous surveillance médicale constante doivent consulter un médecin avant de la prise. Les informations sur les produits ne constituent pas une déclaration de guérison ; en général, nous déconseillons l'automédication sans consulter un médecin. Sous réserve d'erreurs ainsi que d'erreurs d'impression et de composition.

Garder dans un lieu frais et sec, hors de portée des enfants.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Be the first to review “Ferrochron®”

Hormones anti-âge sans ordonnance à tous les dosages!